Image d’illustration du projet VULNERABLE PARK

VULNERABLE PARK

VULNERABLE PARK

« Je ne suis pas en train de proposer de revenir à l’âge de pierre. Il semble que l’imagination utopique soit piégée, tout comme le capitalisme, l’industrialisme et la population humaine, dans un futur unique où il n’est question que de croissance. Tout ce que je tente de faire, c’est d’essayer de faire dérailler la machine. »
Ursula Le Guin

Adolescents, nous occupions la ville. Nous dilations le temps. Nous habitions les lieux délaissés de la modernité, du progrès. Nos corps n’étaient pas productifs. Ils faisaient des tentatives répétées, au risque de se casser. Le risque nous demande de ne pas savoir, de nous engager physiquement dans l’inconnu. D'accepter notre condition vulnérable, précaire. Peut-être que notre précarité est la seule condition d’un futur.

VULNERABLE PARK est une performance de Dizraeli et Nina Santes pour des espaces humains hostiles. Construite comme un dialogue, cette performance articule une collection de chants, poèmes, danses, comme autant de fragments pour une polyphonie de la vulnérabilité.

Crédits

Conception - Nina Santes
Réalisation - Dizraeli et Nina Santes
Production - La Fronde
Durée - 40 minutes
Performance créée dans le cadre de Dance-Park, un projet initié par Olivia Grandville au Lieu Unique, Nantes

Photos du projet VULNERABLE PARK